mercredi 4 décembre 2019

Des nouvelles cartes pour Noël

Un nouvel abonnement ?


Cette année, on change tout : le format, le prix et la période :


L'idée :
Nous vous envoyons 2 CARTES POSTALES par trimestre, format classique : vous pourrez écrire vous-mêmes ce que vous voudrez au dos !

Un dessin, une photo et une phrase présentent la thématique choisie par les paysans pour parler des fermes.
L'abonnement est au prix annuel de 10 € (soit 1,25 € par carte postale, frais de port inclus).



Lancement de la campagne pour Noël :


Faites des heureux ou faites-vous un cadeau !


Procédure à suivre :


Pour votre abonnement, il suffit de cliquer sur le bouton "faire un don" à droite de cette page... et de vous laisser guider pour faire un versement de 10€. 



Vous ne voulez pas payer en ligne ? Pas de problème !
Vous pouvez nous envoyer un chèque à l'ordre de Ti Zozio par voie postale, il suffit de nous le signaler par mail par le biais du formulaire de contacts (à droite aussi).

L'adresse de réception du chèque est indiquée en bas de cette page.
Dans tous les cas, n'oubliez surtout pas de nous indiquer votre adresse postale pour recevoir vos cartes.
Comme vous le constatez, cette campagne d'abonnement est faite grâce au soutien de l'association Tizozio, une association de photo argentique.

Et voilà, vous êtes prêts à recevoir vos deux cartes à chaque nouvelle saison !
PS : Pour nous envoyer un chèque, c'est à l'adresse suivante : 
Sandra-Vanessa Liégeois
22 rue Fernand Boulon - Seillac
41150 Valloire-sur-Cisse

Et si vous n'aimez pas les formulaires de contact, nous sommes joignables ici : 
sv.liegeois@artefacts-coop.eu

ARPENTAGES N°8 : Paysanne cueilleuse

Ferme de la Guilbardière, Monthou-sur-Bièvre (Loir-et-Cher)

Les PPAM : des plantes aromatiques et médicinales

Mélanie Bournez est installée en couveuse via la CIAP (coopérative d'installation en agriculture paysanne) sur la ferme de la Guilbardière, au sud de Blois.

Début 2020, un collectif de cinq jeunes installés reprendra la ferme cédée par un couple de paysans en activité depuis 30 ans.


L'activité principale est l'élevage de vaches laitières avec transformation en lait cru et faisselle, et accueil pédagogique. Un autre des repreneurs y a créé une activité de transformation de pâtes à partir du blé de la ferme. 
D'autres activités se développent petit-à-petit - dont celle de Mélanie qui produit des plantes et pratique la cueillette sauvage pour transformer ensuite le fruit de ses cueillettes en pesto, confits, sels aux aromates et tisanes.

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Mélanie.



Cueillette de robinier faux acacia à quelques kilomètres de la ferme





Paysanne cueilleuse... Et perchée !



ARPENTAGES n°7 : La compagnie des bêtes

Ferme de la Luguetterie, Loreux (Loir-et-Cher)

Des légumes et des bêtes

Marianne Hémon est maraîchère en Sologne. 
Elle utilise la traction animale - c'est-à-dire qu'elle travaille ses sols avec l'aide d'un cheval.

Beaucoup d'autres animaux cohabitent à la Luguetterie : chiens, chats, poules... Ils apportent tous quelque chose à l'activité maraîchère, en échange du gite et du couvert.

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Marianne.

Ces images nous parlent aussi d'une installation sur des terres qui auraient pu être réservées à la chasse et du choix de l'autonomie pour une bonne partie du travail réalisé sur la ferme.


Travail du sol des buttes de poireau en vue de la plantation avec un canadien




Interactions entre les cultures et les animaux




mardi 15 janvier 2019

ARPENTAGE N°6 : Femme, paysanne

Ferme des Pioupioux, Saint-Claude-de-Diray (Loir-et-Cher)

Des gestes et des clôtures

Gaëlle Mahoudeau est bergère sans terres : elle élève des brebis de race Solognote pour la viande et Hampshire pour la sélection sur les terres de Christophe Piou.
Les bêtes sont toute l'année en plein air, sans bergerie et Gaëlle les déplace dans des parcs à l'aide de filets qui forment des clôtures mobiles.


Il s'agit ici de parler de l'aspect physique et complet du travail de bergère, lié à la condition de paysanne.



Les photographies ont été réalisées à Seillac sur la ferme de Bernard Fouchault qui accueillait bergère et moutons pour l'été et l'automne 2018.

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Gaëlle.


Montage du combi-clamp servant à la contention des bêtes pour les soins :


Au pâturage, brebis Hampshire et Solognotes (en arrière plan) :






ARPENTAGE n°5 : L'arbre, la faune, les cultures

Ferme de Denis Callu, Le Plaisir, Rahart (Loir-et-Cher)


Un milieu complet

Denis Callu est céréalier, il a introduit l'arbre dans ses cultures par le biais de l'agroforesterie.


Les photos symbolisent cette association, ainsi que les échanges et la symbiose avec le reste du milieu naturel : les animaux repeuplent les cultures de la ferme.



Denis est à la fois très convaincu et attaché à cet environnement partagé avec d'autres habitants - qui rendent aussi service aux humains !

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Denis.

Ligne de jeunes arbres en agroforesterie :




 Haie plantée en bordure de champs et Velcro, la chienne de Denis :



jeudi 10 mai 2018

Un article sur le projet...

Dans le journal national de la Confédération paysanne !

Un dossier fait par Sophie Chapelle : "Lire et montrer nos vies paysannes" - Campagnes Solidaires n°333


Un petit clic sur le lien ?

lundi 7 mai 2018

ARPENTAGE n°4 : Un collectif en construction

Ferme de la Pérouze


Toutes les branches d'un collectif !

Florian Baralon est arboriculteur, il élève également des poules sur les terres partagées avec Sarah Lopez, maraîchère. Ils sont installés à la ferme de la Pérouze (Dommartin, Ain).


Les photos et le dessin symbolisent la création et toutes les branches de ce futur collectif...

Collectif à la ferme, festival et association pour maintenir une vie collective, habitat collectif... 
Autant de projets ont vu le jour à la ferme de la Pérouze qui accueille des ateliers, des stagiaires, des volontaires internationaux - et, peut-être, les futurs jeunes installés qui rejoindront le collectif de paysans !

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Sarah et Florian.


Plantation d'arbres fruitiers à la ferme de la Pérouze :















jeudi 3 mai 2018

ARPENTAGE n°3 : Le travail à la main

Marais salant de la Chabossière


Des mains et des pieds

Pierre Gohin est saunier : il "fait pousser du sel" sur un marais salant d'Ars-en-Ré (Île de Ré, Charente Maritime).


Les photos et le dessin ci-dessous parlent du travail à la main... 

Et avec les pieds car c'est une production complète et physique qui demande au saunier d'arpenter le marais en tous sens.

Pour rappel, le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Pierre, paysan entre argile et mer.


Vue du marais et récolte du gros sel au marais de la Chabossière :







mercredi 6 septembre 2017

ARPENTAGE n°2 : Les enfants

Ferme d'Alexandre de la Crompe

Alexandre est maraîcher dans le Loir-et-Cher. Il a choisi notre thématique d'arpentages 
en fonction de son quotidien :



Il travaille beaucoup pour fournir les légumes d'une Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne : cliquez sur le lien pour en savoir plus !)


Alexandre peut, malgré sa charge de travail, avoir ses enfants avec lui lors des récoltes.



Justine, Maxime et Alexandre. Ferme d'Alexandre De la Crompe, maraîcher à Saint-Lubin-en-Vergonnois (41).




À bientôt pour vous raconter la suite !

mardi 28 février 2017

ARPENTAGE N°1 : L'autonomie

Ferme de Morillard


Une histoire d'autonomie

Voici quelques images de la ferme de Morillard, chez Valérie et Frédéric Gabilleau, à Lancôme (Loir-et-Cher).
Elles ont pour thème l'autonomie. 


C'est en effet un sujet  que Valérie et Frédéric 
ont particulièrement à coeur : ils fabriquent l'aliment pour leurs cochons, dont ils transforment eux-mêmes la viande sur place, avant de vendre la charcuterie au magasin de la ferme.


Si ce blog vous présente nos arpentages,  le point de vue de Boutanox et le mien, les thématiques sont choisies par les paysans photographiés.





Aliment des cochons, soins et nourriture, vue du bâtiment abritant les bêtes et découpe de viande à la ferme de Morillard : 

 
 



Surveillez bien le blog : nous lançons notre série de cartes postales et notre appel à souscription au mois de mai !






Reportages et arpentages