lundi 14 mai 2018

Appel à souscription - l'heureux retour


Des chiffres !

Pour la première année d'abonnements, 97 personnes ont souscrit et reçu 4 cartes postales présentant une ferme à chaque saison.



Un grand merci pour votre soutien.

Il semblerait que certains n'aient pas reçu toutes leurs cartes, nous n'assurons pas le service postal. Cela dit, il reste quelques exemplaires des cartes n°2, n°3 et n°4...
Faites-nous signe pour qu'on vous les renvoie !



Un appel à souscription...

Nous relançons un appel à souscription pour fin juillet.
Si vous avez encore envie de nous soutenir, c'est le moment.

Vous pouvez vous abonner ou faire un cadeau à vos proches !

 

RAPPEL DE LA PROCÉDURE


 


L'idée :  Nous vous envoyons une GRANDE CARTE POSTALE, format A5, PAR TRIMESTRE.
Un dessin, une photo et un extrait d'entretien vous présentent la thématique choisie par le-s paysan-s pour parler de leur-s ferme-s.  
L'abonnement est au prix annuel de 20 €.
Soit 5 € par carte postale, frais de port inclus.  




L'échange :  
Si nous atteignons les 100 souscripteurs, ce soutien nous permettra de payer le matériel de prise de vue et de tirage argentiques (pellicules, papier et produits photo), ainsi que quelques trajets vers les fermes. 


 


Les modalités :  
Vous pouvez payer via paypal : 
Cliquez donc sur le joli bouton en colonne de droite !
Vous pouvez également régler par chèque à l'ordre de Sandra-Vanessa Liégeois.
Adresse de réception des chèques : 25 bis chemin des Renardières - Molineuf / 41190 VALENCISSE


Puis vous nous envoyez un mail avec vos : 
NOM, Prénom et Adresse Postale.
L'adresse postale et l'email sont indispensables pour que nous puissions vous envoyer vos cartes postales et rester en contact avec vous. 


Le calendrier :  Une première carte sera éditée en septembre.
Les suivantes arriveront à chaque saison. 
Vous pouvez envoyer votre règlement et vos informations pour la livraison jusqu'au 31 juillet.

 

Les auteurs du projet

Et revoilà la galerie de portraits... histoire de savoir qui vous soutenez !

 
Boutanox et Sandra-Vanessa Liégeois :   


En réalité, on ne ressemble pas tellement à ce monstre.

Voici nos vraies trombines...



Une carte postale en préparation :  

Au labo :


À la planche à dessin : 





Un autre blog :   
Voici le lien vers un projet déjà réalisé ensemble, le blog De mains d'Hommes :
www.de-mains-d-hommes.tumblr.com


jeudi 10 mai 2018

Un article sur le projet...

Dans le journal national de la Confédération paysanne !

Un dossier fait par Sophie Chapelle : "Lire et montrer nos vies paysannes" - Campagnes Solidaires n°333


Un petit clic sur le lien ?

lundi 7 mai 2018

ARPENTAGE n°4 : Un collectif en construction

Ferme de la Pérouze


Toutes les branches d'un collectif !

Florian Baralon est arboriculteur, il élève également des poules sur les terres partagées avec Sarah Lopez, maraîchère. Ils sont installés à la ferme de la Pérouze (Dommartin, Ain).

Les photos et le dessin symbolisent la création et toutes les branches de ce futur collectif...
Collectif à la ferme, festival et association pour maintenir une vie collective, habitat collectif... 
Autant de projets ont vu le jour à la ferme de la Pérouze qui accueille des ateliers, des stagiaires, des volontaires internationaux - et, peut-être, les futurs jeunes installés qui rejoindront le collectif de paysans !

Le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Sarah et Florian.


Plantation d'arbres fruitiers à la ferme de la Pérouze :















jeudi 3 mai 2018

ARPENTAGE n°3 : Le travail à la main

Marais salant de la Chabossière


Des mains et des pieds

Pierre Gohin est saunier : il "fait pousser du sel" sur un marais salant d'Ars-en-Ré (Île de Ré, Charente Maritime).

Les photos et le dessin ci-dessous parlent du travail à la main... 
Et avec les pieds car c'est une production complète et physique qui demande au saunier d'arpenter le marais en tous sens.

Pour rappel, le thème des prises de vue, de l'entretien et du dessin a été choisi par Pierre, paysan entre argile et mer.


Vue du marais et récolte du gros sel au marais de la Chabossière :







mercredi 6 septembre 2017

ARPENTAGE n°2 : Les enfants

Ferme d'Alexandre de la Crompe

Alexandre est maraîcher dans le Loir-et-Cher.
Il a choisi notre thématique d'arpentages 
en fonction de son quotidien :



Il travaille beaucoup pour fournir les légumes d'une Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne).
(Vous pouvez cliquer sur le lien pour en savoir plus). 


Alexandre peut, malgré sa charge de travail, avoir ses enfants avec lui lors des récoltes.



Justine, Maxime et Alexandre. Ferme d'Alexandre De la Crompe, maraîcher à Saint-Lubin-en-Vergonnois (41).




À bientôt pour vous raconter la suite !

mardi 28 février 2017

ARPENTAGE N°1 : L'autonomie

Ferme de Morillard

  Une histoire d'autonomie

Voici quelques images de la ferme de Morillard, 
chez Valérie et Frédéric Gabilleau, à Lancôme 
(Loir-et-Cher).
Elles ont pour thème l'autonomie. 



C'est en effet un sujet  
que Valérie et Frédéric 
ont particulièrement à coeur : 
ils fabriquent l'aliment pour leurs cochons, 
dont ils transforment eux-mêmes la viande sur place, 
avant de vendre la charcuterie au magasin de la ferme.


Si ce blog vous présente nos arpentages, 
le point de vue de Boutanox
et le mien, les thématiques sont choisies par les paysans photographiés.




Aliment des cochons, soins et nourriture, vue du bâtiment abritant les bêtes et découpe de viande à la ferme de Morillard : 

 
 



Surveillez bien le blog : nous lançons notre série de cartes postales et notre appel à souscription au mois de mai !






mercredi 11 janvier 2017

LE PROJET D'ARPENTAGES

Arpentage : nom et bien commun

1. Technique de mesure de la superficie d’une terre.
2. Fait d’arpenter, de parcourir un lieu – si possible à grands pas.
3. Méthode d’éducation populaire. Lire collectivement un ouvrage en partageant sa lecture.




Exemples  : 

Le paysan arpente le paysage. 
La photographe arpente les terres des paysans. 
L’illustrateur arpente les photos des fermes et les paroles des paysans.


Pourquoi, comment les paysans choisissent-ils leurs «systèmes» de production ? 

Quelles sont les idées qui les font agir, quels sont les thèmes qui les grattent aux entournures  : l’autonomie, l’énergie, la présence des enfants sur la ferme, ou encore tout autre chose ? 
Quels sont ces sujets de la paysannerie que la plupart des citoyens ignorent ?


Bienvenue sur notre nouveau blog !
Suivez notre actualité : nous lançons bientôt notre appel à souscription... 

Reportages et arpentages